domingo, 16 de abril de 2017

Dernière danse (Canción de la semana)



Oh, ma douce souffrance
Pourquoi s'acharner? Tu recommences...
Je ne suis qu'un être sans importance,
sans lui je suis un peu "paro",
je déambule seule dans le métro.
Une dernière danse
pour oublier ma peine immense.
Je veux m'enfuir, que tout recommence...
Oh, ma douce souffrance.

Je remue le ciel, le jour, la nuit.
Je danse avec le vent, la pluie.
Un peu d'amour, un brin de miel
et je danse, danse, danse, danse, danse, danse.
Et dans le bruit, je cours et j'ai peur.
Est-ce mon tour? Vient la douleur.
Dans tout Paris, je m’abandonne
et je m'envole, vole, vole, vole, vole.

Que d’espérance
sur ce chemin en ton absence
J'ai beau trimer, sans toi ma vie
n'est qu'un décor qui brille vide de sens.

Je remue le ciel, le jour, la nuit.
Je danse avec le vent, la pluie.
Un peu d'amour, un brin de miel
et je danse, danse, danse, danse, danse, danse.
Et dans le bruit, je cours et j'ai peur.
Est-ce mon tour? Vient la douleur.
Dans tout Paris, je m’abandonne
et je m'envole, vole, vole, vole, vole.

Dans cette douce souffrance
dont j'ai payé toutes les offenses
écoute comme mon cœur est immense,
je suis une enfant du monde.

Je remue le ciel, le jour, la nuit.
Je danse avec le vent, la pluie.
Un peu d'amour, un brin de miel
et je danse, danse, danse, danse, danse, danse.
Et dans le bruit, je cours et j'ai peur.
Est-ce mon tour? Vient la douleur.
Dans tout Paris, je m’abandonne
et je m'envole, vole, vole, vole, vole.

0 comentários: